Archives mensuelles : février 2015

Sécurité Nantes: Trois manifestants devant la justice

sécurité NantesLors de la manifestation «contre la répression policière» qui a eu lieu samedi après-midi à Nantes, trois manifestants ont été interpellés pour actes de violence commis à l’encontre de policiers. Parmi les dizaines interpellés trois ont dû comparaître devant le tribunal surtout que des témoignages et des enregistrements de vidéosurveillance les condamnent.

Les interpellés ont été placés en détention près les heurts avec les forces de l’ordre avant  leur comparution immédiate lundi. Les prises des caméras de surveillance attestées des violences commises contre deux policiers qui ont été hospitalisés, en plus de dégâts matériels sur des panneaux publicitaires et la vingtaine de tags hostiles à la police peints sur les murs.

Frappée chez elle à la hachette : Le voisin en garde à vue

sécurité des personnesA une dizaine de minutes de Nantes, un drame a eu lieu Mardi soir à Rezé, lorsqu’une dame a été attaquée par son voisin. En effet, après avoir consommé une bonne dose d’alcool, le suspect un rezéen âgé de 46 ans a fait irruption chez sa voisine pour la frapper à la main et à la tête avec une hachette.

Aucune caméra de surveillance n’étant présente sur le lieu du crime, l’agression a été relatée par la dame qui a été secourue par des voisins, alertés par ses cris.  La police a été contactée et a procédé à l’arrestation de l’agresseur qui n’a su expliquer les raisons de son acte mais qui a pu indiquer la cachette de son arme aux agents de la police malgré sa mémoire brouillée par l’alcool. La dame a été hospitalisée quant à son voisin il a été placé en garde à vue en attendant son passage devant un juge.

 

Sécurité à Nantes : Braquage d’un PMU

sécurité commerceMercredi en fin d’près midi, un PMU du quartier du Vieux-Doulon a été la cible de braqueurs. En effet aux alentours de 17 heures trois braqueurs ont fait irruption dans un bar PMU sis rue du manoir Saint-Lô. Les trois malfaiteurs étaient armés et dissimulaient leurs visages aux personnes présentes à la caméra de surveillance du bar. Après voir menacé la buraliste, ils se sont emparés de la caisse, tiré un coup de feu sur le comptoir avant de quitter les lieux à bord d’une fourgonnette. Cette dernière a été découverte brûlée un peu plus plutard par la police judiciaire qui a ouvert une enquête. Les agents de police ont questionné les témoins et on visualisé les séquences enregistrées par la vidéosurveillance pour identifier les braqueurs. L’enquête est toujours en cours et aucune interpellation n’a eu lieu jusque là.

Sécurité Nantes: Des tags racistes et islamophobes sur les murs de l’université

sécurité NantesLundi matin les étudiants du campus universitaire du Petit-Port ont découvert  des inscriptions racistes et islamophobes sur les murs du bâtiment universitaire Censiveainsi que sur le sol.  Plusieurs tags reprennent les expressions suivantes : «Islam = SS», «La France aux Français», «Islam dehors » et «Vive le Roi». L’Unef a imputé ces actes aux groupuscules d’extrême droite et a appelé l’université à recourir aux enregistrements vidéo de la vidéosurveillance du campus pour identifier les personnes derrière ce méfait et prendre les mesures qui s’imposent pour éviter la reprise de ce type d’actes hostiles. Entre-temps une partie des inscriptions avait été nettoyée en fin de journée.

A ce qu’il paraît ce n’est pas la première fois que des tags racistes et islamophobes  imprègnent les murs de l’université à Nantes et malgré la présence des caméras de surveillance les fauteurs de troubles récidivent leurs cations de haine sous le silence des responsables.

Sécurité à Nantes: Retrouvé mort dans son véhicule

Samedi matin, ver 9h, un jeune homme  âgé de 21 ans a été retrouvé mort dans son véhicule. La victime a passé une soirée bien arrosée en compagnie de ses amis au Hangar à Bananes, puis il s’est dirigé vers son véhicule pour s’y reposer le lendemain ses compagnons l’ont trouvé mort.

L’un de ses copains a alerté la police samedi dans la matinée et une enquête a été ouverte sur le champ. La caméra de surveillance du parking n’a rien révélé de suspect et le dispositif de vidéosurveillance montrait bien que la victime est retournée seule dans sa voiture où le jeune homme a consommé plusieurs bouteilles d’alcool,  fait relaté également par ses amis. Le procureur qui a visualisé les enregistrements de vidéosurveillance et  disposait de la déclaration des copains du jeune homme ainsi que du rapport du médecin légiste confirme qu’aucune trace de violence n’a été relevé sur le corps de la victime et que le décès peut être expliqué par une alcoolisation massive doublée d’une pathologie cardiaque relevée par le médecin légiste.