Archives du mot-clé Nantes

Sécurité à Nantes : Braquage d’un PMU

sécurité commerceMercredi en fin d’près midi, un PMU du quartier du Vieux-Doulon a été la cible de braqueurs. En effet aux alentours de 17 heures trois braqueurs ont fait irruption dans un bar PMU sis rue du manoir Saint-Lô. Les trois malfaiteurs étaient armés et dissimulaient leurs visages aux personnes présentes à la caméra de surveillance du bar. Après voir menacé la buraliste, ils se sont emparés de la caisse, tiré un coup de feu sur le comptoir avant de quitter les lieux à bord d’une fourgonnette. Cette dernière a été découverte brûlée un peu plus plutard par la police judiciaire qui a ouvert une enquête. Les agents de police ont questionné les témoins et on visualisé les séquences enregistrées par la vidéosurveillance pour identifier les braqueurs. L’enquête est toujours en cours et aucune interpellation n’a eu lieu jusque là.

Sécurité Nantes: Des tags racistes et islamophobes sur les murs de l’université

sécurité NantesLundi matin les étudiants du campus universitaire du Petit-Port ont découvert  des inscriptions racistes et islamophobes sur les murs du bâtiment universitaire Censiveainsi que sur le sol.  Plusieurs tags reprennent les expressions suivantes : «Islam = SS», «La France aux Français», «Islam dehors » et «Vive le Roi». L’Unef a imputé ces actes aux groupuscules d’extrême droite et a appelé l’université à recourir aux enregistrements vidéo de la vidéosurveillance du campus pour identifier les personnes derrière ce méfait et prendre les mesures qui s’imposent pour éviter la reprise de ce type d’actes hostiles. Entre-temps une partie des inscriptions avait été nettoyée en fin de journée.

A ce qu’il paraît ce n’est pas la première fois que des tags racistes et islamophobes  imprègnent les murs de l’université à Nantes et malgré la présence des caméras de surveillance les fauteurs de troubles récidivent leurs cations de haine sous le silence des responsables.

Sécurité à Nantes : deux étudiantes agressées

sécurité campusLa sécurité sur le campus universitaire de Nantes a été mise à rude épreuve à la suite des agressions perpétrées à l’encontre de deux jeunes étudiantes  alors qu’elles rentraient  à leur domicile sur le campus.

Deux soirs de suite des agressions sexuelles ont eu lieu sur le campus notamment à la périphérie boisée de l’hippodrome puis dans un ascenseur dans un immeuble du Crous. Le Crous et la police locale ont incité les jeunes filles à prendre plus de précaution en attendant l’arrestation du ou des agresseur(s). Il est à noter que le Crous à Nantes à équiper plusieurs résidences universitaires de caméras de vidéosurveillance, alors que la résidence Alice Milliat où s’est déroulée la dernière agression ne sera équipée d’un tel dispositif qu’au cours de cette année.

Un vol à deux reprises à Saint-Sébastien-sur-Loire

voleurA six km de Nantes et plus exactement à Saint-Sébastien-sur-Loire, la cogérante d’un bar PMU a été la cible d’un cambrioleur qui l’a visité à deux reprises. En effet jeudi soir, aux alentours de  21 h 30, un homme surgit dans la voiture de la cogérante du bar- PMU Le Lion d’or se situant  sur la route de Clisson, à St-Sébastien-sur-Loire, alors qu’elle vient de fermer pour lui extorquer de l’argent sous la menace d’une arme. Le voleur était cagoulé et ganté et il a demandé à la dame âgée de 48 ans d’aller au distributeur de biller pour retirer de l’argent. La victime a reconnu la voix du voleur qui l’a déjà agressé le 25 novembre dernier, d’ailleurs lui-même y a fait allusion.  Une plainte a été déposée auprès de la police qui a ouvert une enquête et essaie d’identifier le malfaiteur en se basant sur les enregistrements de la caméra de surveillance du distributeur de billets, même si l’affaire s’avère difficile étant donné que l’homme en question était cagoulé et qu’il n’a pas laissé de trace. La sécurité de la dame et de son établissement étant menacée, notamment après la deuxième agression, il devient nécessaire de mettre fin aux méfaits de ce voleur récidiviste.

Courrier suspect à la mosquée Assalam à Nantes

mosquéeAprès l’attaque de la mosquée des Sablons au Mans, cette fois l’alerte a été donnée au lieu culte Assalam à Nantes , lorsqu’on a découvert un courrier suspect ce vendredi après-midi. Les sapeurs pompiers et la police de la ville ont bouclé les abords de la mosquée Assalam sise au quartier Malakoff afin d’assurer la sécurité des gens.

Une cellule spéciale de lutte contre les risques technologiques et des démineurs ont été mobilisés pour récupérer le courrier qui fera l’objet de plusieurs analyses. Entre temps les enquêteurs de leur côté vont revenir sur les enregistrements caméra afin d’identifier la provenance du courrier.

Nantes : décès d’un jeune homme de 25 ans sur le marché de Noël

Sur le marché de Noël à Nantes une fourgonnette a renversé une dizaine de personnes dont un jeune homme de 25 ans, décédé le jour suivant à la suite d’une grave blessure à la tête engendrant un traumatisme crânien. Cinq autres victimes ont été hospitalisées dont trois femmes en état critique. Les enregistrements vidéo des caméras installées sur place ont  repris l’incident et vont être exploités par la police locale. D’ailleurs une enquête a été ouverte pour tentative d’assassinat contre conducteur qui s’est poignardé après avoir commis son méfait et il a été hospitalisé par la suite. La police attend son rétablissement avant de pouvoir prendre ses déclarations au sujet de l’incident et ses motivations ou le mobile derrière ce méfait.

Braquages à Nantes

policeLa ville de Nantes a été marquée mardi par deux braquages qui ont visé un supermarché et une boulangerie. Le premier braquage a eu lieu vers 15h  dans une boulangerie située rue Jean Bouin, par un homme cagoulé aux mains gantées. Le malfaiteur  a fait irruption dans  la boulangerie en portant une bombe lacrymogène dont il a fait usage contre la boulangère présente sur place. Il a demandé la caisse mais il a pris fuite bredouille lorsque le boulanger qui se trouvait à l’arrière du magasin est intervenu.

Le deuxième méfait a été commis dans un magasin Carrefour sis à la cité des congrès aux alentours de 22h. Le malfaiteur avait une arme au poing et a menacé trois employés qui se trouvaient sur place avant de s’emparer de l’argent de la caisse et de s’enfuir.

Les enquêteurs de la police nantaise se sont présentés sur les lieux des deux braquages pour avoir les témoignages et collecter les preuves de même que les enregistrements de vidéosurveillance susceptibles de les aider à identifier les braqueurs et de les mettre sur leurs pistes.

 

Nantes : agression sanglante

La ville de Nantes a connu une nuit sanglante, celle du mardi à mercredi. Aux alentours de 0h45 la rue du Maréchal Joffre a été le lieu d’une agression violente. La victime est un jeune homme âgé de 21 ans résidant au quartier Malakoff  et qui a été blessé au genou par une balle, alors qu’une dizaine coups de couteau ont été relevés sur son corps. Les habitants de la rue ont entendu plusieurs coups de feu et les enquêteurs essaient de visionner les enregistrements de caméra de surveillance afin d’identifier les agresseurs qui ont pris la fuite et de connaitre les raisons d’une telle agression. Quant à la victime, il a été hospitalisé, son état est critique mais sans grand danger sur sa vie.

Cet incident met en cause une fois de plus le problème de la sécurité dans la ville de Nantes qui connait une hausse de la délinquance et de la criminalité notamment parmi ses jeunes.

Braquage d’une pizzeria à Nantes

cambriolageLe samedi soir aux alentours de 22 h, un homme armé, vêtu de noir et portant un masque intégral s’est pointé à la pizzeria « Pizza Sprint » sise à la place Emile Zola à Nantes pour vider la caisse. Les deux employés du commerce ont dû obtempérer sous la menace d’un pistolet et lui remettre la recette du jour qui s’élevait à 400 euros en plus de tickets restaurants.

Le cambrioleur avait un complice au guidon d’un scooter stationné, moteur allumé, devant la pizzeria. Les deux voleurs ont pris la fuite vers le boulevard de la Fraternité, dès qu’ils se sont emparés du butin. La scène a été filmée par les caméras de surveillance de la pizzeria, dont l’enregistrement sera étudié par les enquêteurs de la police chargés de l’affaire.

Plusieurs passagers détroussés dans le TGV

TGV

Ce phénomène social a duré depuis un an environ. Un matin, dans les premiers TGV au départ de Nantes, des voyageurs se faisaient délester de leurs sacoches informatiques notamment des Ipad, des PC, des Macs… En effet, de nombreuses plaintes tombaient dans les commissariats. Un suspect a été finalement identifié par les policiers du groupe d’appui judiciaire de Nantes centre, grâce notamment à la fiabilité des caméras de vidéosurveillance placées dans la gare de Nantes. Il a été dernièrement interpellé sur un quai et placé en garde à vue. Il doit donc expliquer d’où vient tout le matériel informatique qu’il a confié ces derniers mois à notamment à des magasins de revente d’occasion.